Yamaha à la CCI

Depuis 2014, la division Pro Music de Yamaha participe au FIMU et occupe les locaux de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Belfort.

Cette année profitez d'un temps fort avec André Ceccarelli et de Vincent Bidal pour des masterclass inédites ! 

Samedi 12 septembre

14h30 : Projection du Film "Portrait d'André Ceccarelli"
15h30 : Masterclass d'André Ceccarelli

DD, est l’un des rares batteurs français mondialement connus.Maître de la batterie, il sait faire sonner son instrument comme personne, et chacune de ses prestations est un régal pour les oreilles comme pour les yeux.Les masterclass d’André Ceccarelli sont à chaque fois très prisées, tant pas les connaisseurs que les mélomanes.La carrière de DD est impressionnante, et vous allez pouvoir en découvrir chaque instant, chaque tournant dans le film documentaire biographique. Ensuite, André vous apprendra les subtilités de la batterie, afin de vous montrer que cet instrument est aussi mélodique que rythmique.

 

La bio d'André Ceccarelli

C’est à 15 ans qu’André Ceccarelli débute en jouant de la batterie dans les salons de l’Hôtel Royal de Nice sur la promenade des Anglais où il joue avec quelques musiciens lors de thés dansants.

C’est là qu’il est repéré par l’épouse de Jean Tosan. Il est présenté aux frères Jean-Claude et Gérard Roboly et participe sur leur demande et sur les conseils de son père, à des répétitions du groupe de rock français «Les Chats Sauvages» qui cherche un nouveau batteur, et est engagé en 1962 à l’âge de 16 ans.
C’est le début d’une longue carrière !


Après un peu moins de 2 ans, plusieurs tournées et l’enregistrement de nombreux disques avec le groupe, il le quitte en février 1964 pour reprendre le poste de batteur au sein de l’orchestre du «Casino du Sporting Club de Monaco», comme  son père qu’il l’occupait auparavant dans l’orchestre d’Aimé Barelli.
Il joue avec de nombreux artistes de variétés en studio et en tournées, étant le batteur le plus demandé de cette époque.


Ayant toujours voulu faire du jazz, Il s’oriente vers ce genre musical et va jouer avec les plus grands jazzmen de l’époque, tout en devenant un musicien de studio très actif.
À la fin des années 1960, il collabore avec l’arrangeur et trompettiste Ivan Jullien avec qui il enregistre l’album «Synthesis» (1978), il est aussi batteur du groupe Troc (1972) et signe deux albums de style fusion.


En 1974, il joue dans l’orchestre de Jean-Claude Naude et participe à l’album A New Kind of Band.
En 1979, il part aux États-Unis aux côtés de Bunny Brunel et Chick Corea.
En 1987, il rencontre Dee Dee Bridgewater
En 2000, il fonde le Trio Sud avec Sylvain Luc et Jean-Marc Jafet.
Il enregistre en tant que leader depuis les années 1990.
Il reforme le groupe Troc en novembre 2011 avec Jannick Top (basse), Alex Ligertwood (chant), Éric Legnini (claviers) et Claude Engel (guitare).


André Ceccarelli est le parrain de nombreux festivals et le modèle de nombreux batteurs.
DD, son surnom dans la profession, offre à chacune de ses prestations, un véritable show, musical et humain, ou l’inspiration est toujours au rendez-vous.
André est aussi le parrain du Yamaha Drum Show qui a lieu tous les 2 ans au Plan à Ris Orangis et dont la prochaine édition est prévue en mars 2022.

Dimanche 12 septembre

14h00 : Masterclass de Vincent Bidal

Vincent Bidal est aujourd’hui l’un des artistes les plus demandés sur scène.Des émissions de Tc (La nouvelle star, les Enfoirés…) à la Défense Arena (aux cotés de Mylène Farmer), sa polyvalence, son expérience et son charisme en font un pianiste « sideman » incontournable. Mais Vincent est aussi l’un des plus grands spécialistes de la musique latine au clavier.

La bio de Vincent Bidal

Dès 14 ans, c’est avec Hugo Hernandez qu’il va découvrir ce style musical, avant d’avoir l’occasion d’être invité par Yuri Buenaventura, maitre de ce style, pour l’accompagner. En 2000, il prend des cours avec le pianiste Gregory Ott, et parallèlement entre au Conservatoire de Musique de Metz en piano Jazz avec Mario Stantchev. Il n’a que 18 ans lorsqu’il obtient la médaille d’or en piano jazz tout en continuant d’accompagner diverses formations : manouche, salsa, électro ou encore latin jazz.

 

C’est en 2006 que Vincent décide de s’installer à Paris. Très vite il va découvrir les Jams Sessions dans les célèbres clubs Parisien. Le baiser salé, le Duc des Lombards, le Sunset, Sunside, le Glazart... Il va y côtoyer de grands musiciens qui vont très rapidement le contacter pour divers projets. C’est ainsi qu’en 2007, Vincent parcourt le monde entier aux cotés de la chanteuse Nigériane Ayo.

A l’issu de cette tournée, Vincent Bidal est devenu le pianiste que l’on s’arrache, il intègre des formations aux styles toujours aussi variés (Mokhtar Samba, Catia Werneck, Woz Kaly, Lee John...) mais il est également sollicité par de grands chanteurs de variété tel que Christophe Maé, Florent Pagny, Alain Chamfort, ou encore Christophe Willem.

En 2008 il sort un troisième album sous son nom intitulé « Car de siècle ». Il réalise également le 6 et 7e album de la chanteuse brésilienne Catia Werneck et plus tard l’album du chanteur sénégalais Woz Kaly.

En 2012 Vincent rencontre Yuri Buenaventura, maitre de la musique latine, il l’invite d’abord à faire quelques dates dans sa grande formation salsa, puis Vincent intègre la tournée du musicien avec le chanteur Christopher Cross.

En tournée avec Christophe Maé et pianiste de l’émission de télé nouvelle Star sur la chaîne D8 pendant deux ans, Vincent a enregistré plus d’une centaine d’albums en tant que Sideman.

Il se consacre également à ses projets personnels. Il se dirige vers l’écriture de musique de films et documentaires et Parallèlement il travaille un nouveau projet en duo avec le batteur Romain Joutard voit le jour en 2017.

Vincent est aussi un habitué des «Enfoirés» mais sa plus grande expérience est sans nul doute sa participation au show de Mylène Farmer à la Défense Arena où il vivra des moments musicaux très intimes avec l’artiste sur le devant de la scène.

Informations annexes au site